Les chiens qui aboient en agility

Une fois n'est pas coutume, je laisse la parole à une "dog trainer" et agilitiste mondialement connue, que j'apprécie particulièrement : la Canadienne Susan Garrett. Voici un article auquel j'adhère à 100 %, et que j'aurais pu écrire, mais c'est toujours mieux dit par quelqu'un d'autre (surtout quelqu'un de si haut niveau)...

 

Susan Garrett

En réponse à tous ceux qui pensent, plus ou moins secrètement, à propos de Yéti : "Mais pourquoi elle aboie comme ça ? Ce que c'est pénible !" "Est-ce qu'un chien d'éducateur canin est vraiment censé aboyer ?" "Mais pourquoi elle ne la fait pas taire ?" "Si c'était mon chien, je la ferais taire tout de suite !"

Attention, je ne suis pas en train de faire l'apologie des aboiements en général, et vous savez que je suis en guerre permanente contre les aboiements intempestifs de Yéti (notamment quand quelqu'un arrive sur le terrain. D'ailleurs, il faudra que je briefe les habitués pour qu'ils évitent de renforcer son aboiement en lui prêtant attention à leur arrivée...). Et sans vouloir me lancer des fleurs, je trouve que j'ai plutôt fait du bon boulot dans la vie de tous les jours, par rapport à ce que ça aurait pu être. Car dans la vie (quand elle ne travaille pas), Yéti aboie finalement assez peu par rapport à d'autres et se contrôle plutôt bien... Bref, on parle bien ici des aboiements "au travail". Autre chose à ajouter, je fais la différence entre les aboiements au travail qui empêchent la concentration du chien (typiquement, le chien aboie après le maître et se détourne de son travail), que je désapprouve, et ceux qui ne gênent pas la concentration, mais font partie du mouvement, que je tolère.

Yéti sur son parcours d'agility. Ouah ouah !

Enjoy the reading ! Je suis gentille, je l'ai traduit. En plus, ça m'a fait vachement plaisir de re-traduire quelque chose ! (Pour ceux qui ne le savent pas, dans ma première vie, j'étais traductrice - sous titreuse plus exactement...) Et pour ceux qui veulent l'original, c'est ici.

 

"Etant l'heureuse propriétaire de Buzz (qui, s'il y avait des oscars des chiens d'agility les plus aboyeurs, ferait partie des nominés), je me sens dans l'obligation de prendre la défense des autres maîtres de chiens d'agility aboyeurs. Ok, je vous l'accorde, certains maîtres sont juste inconséquents et laissent leurs chiens démarrer pour un oui ou pour un non, ou pire encore, encouragent leurs chiens a aboyer sur le terrain. Mais tous les propriétaires de chiens aboyeurs ne sont pas comme ça.

"Oui, c'est un problème d'éducation. Mais comme je l'ai déjà dit, c'est un problème d'éducation extrêmement plus difficile à résoudre que d'autres.

"Alors avant que l'on demande à tous les maîtres de chiens aboyeurs de porter le ruban de la honte ou de courir sur leur propre ring insonorisé, je vous propose de vous mettre un instant à leur place.

"[...] L'aboiement peut être un facteur génétique solidement ancré dans l'ADN de certains chiens. Si le comportement "aboyer pendant le travail" est profondément installé, il sera très difficile d'obtenir du chien qui travaille sans aboyer. Je ne dis pas que c'est impossible. Je dis que c'est plus difficile et que ça risque de changer la façon d'être naturelle de votre chien. [Yéti peut faire de l'agility ou de l'obé-rythmée sans aboyer, mais elle devra tellement se concentrer pour ça qu'elle en perdra son enthousiasme et sa fluidité. Au frisbee, en revanche, elle n'aboie pas : pas le temps !].

"Je me considère comme un bon éducateur canin. Mais j'ai décidé que, vu le temps que cela me prendrait d'apprendre à Buzzy à faire de l'agility sans aboyer, le jeu n'en valait pas la chandelle. J'ai donc établi des critères qui rendaient viable notre collaboration. Ainsi, Buzzy peut aboyer lorsqu'il court en agility, mais jamais contre moi, et jamais avant d'avoir commencé le travail. Je ne tolère pas l'aboiement en obéissance ou dans les autres activités que nous faisons ensemble [là, j'ai encore un peu de boulot avec Yéti... Mais je ne suis pas encore Susan Garrett !].

"Alors, si Susan Garrett, dont le métier est de former des éducateurs canins du monde entier, n'a pas réussi à empêcher son chien d'aboyer, ce n'est pas la peine de fustiger tous les autres qui ont aussi échoué dans cette tâche.

"Peut-être que votre chien n'aboie pas en travaillant, mais ça ne veut pas dire que vous pourriez obtenir la même chose de n'importe quel chien.

[...]

"On peut même rendre hommage à ceux qui réussissent à monter leur chien aboyeur à un haut niveau. Vous savez, entraîner un chien qui veut toujours aboyer, c'est un facteur de stress qu'on préférerait ne jamais avoir à gérer. Il devrait vraiment y avoir un tableau d'honneur pour les équipes maître/chiens aboyeurs."

[s'en suit une liste de noms que je ne connais pas...]

Merci à Yéti d'être une si bonne chienne malgré ses aboiements, merci à mes clients d'être tolérants par rapport à ça, merci à leurs chiens de n'être pas aussi aboyeurs qu'elle (ça serait juste insupportable pour le voisinage !)

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Education / Dressage, La vie de nos chiens, Nos coups de coeur, Sports
3 commentaires pour “Les chiens qui aboient en agility
  1. marie-claire dit :

    Merci pour cet article!
    Ma chienne a un problème d’aboiement, non pas en agility, et pas non plus de façon générale à la maison : elle salue bien sûr l’arrivée d’un inconnu, mais pas plus.
    Par contre, elle a ce que j’appelle « l’aboiement de l’enthousiasme »! Quand on part en balade et que je détache sa laisse, ou quand on part faire du vélo, il faut qu’elle lâche toute l’énergie contenue et qu’elle exprime bruyamment sa joie… j’ai l’impression d’avoir un klaxon ambulant et c’est très difficile à réguler! Elle s’arrête d’elle-même… mais seulement après le premier kilomètre!!! J’ai essayé de lui faire porter sa balle, ça marchait pas trop mal (elle a du mal à aboyer la bouche pleine!), mais il y avait un autre inconvénient : lors des jeux de balle, elle avait du coup du mal à restituer la balle à la demande… donc j’ai arrêté cette méthode!
    Si quelqu’un a d’autres idées, je suis preneuse…

  2. Marine dit :

    Suis bien d’accord avec ça ! Article génial ! De toute façon je pense qu’aucun comportement ne devrait être stigmatisé ! Tout chien a une marge de progression énorme et le stigmatiser ne fait qu’empirer les comportements à cause du stress que ça engendre pour le maître ! Merci pour l’article !

  3. Florence dit :

    Merci Yannick pour la traduc !!!! et OUF!!!! enfin quelqu’un qui partage mes angoisses!

    ça va peut être m’aider à arrêter de culpabiliser 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous !

Yannick Thoulon / 06 99 99 46 24
Directrice de Canissimo.
Sport, loisirs et stages

Fabien Drugeon / 06 50 64 50 30

Contactez-nous par mail

Retrouvez nous également sur notre terrain d'éducation

En direct du blog

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Cela fait longtemps que ce sujet me passionne, mais plusieurs expériences récentes et la rencontre a[...]