Désensibilisation en vue de soins vétérinaires

Il y a un peu plus de deux ans, j'ai écrit cet article sur la désensibilisation au clicker. A l'époque, c'est Yéti qui en avait besoin pour prendre son médicament. Aujourd'hui, c'est au tour de Pampa de tester la méthode.

Il se trouve que la Pampa doit aller passer une échographie à l'école véto. Elle est déjà passée par cette case l'an dernier, et en garde de très mauvais souvenirs. A l'époque, je n'ai pas eu le droit d'accompagner Pampa pour son écho. Les étudiants véto chargés de faire l'examen me l'ont donc emmenée, et quelques minutes après, des hurlements (de chien) sortaient de la pièce ! Quand j'ai récupéré ma Pampa, elle avait le ventre tout écorché par la tondeuse. D'accord, Pampa est flippée chez le véto. Mais raison de plus pour y aller avec patience et méthode !

Pampa attend son tour, toute angoissée, à l'école véto

Alors voilà, forte de l'expérience de l'année dernière, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et d'anticiper un peu en lui tondant le ventre moi-même. C'est aussi ça, bien gérer le stress de son chien. Savoir ce qui le perturbe et anticiper au maximum pour l'aider à bien passer cette épreuve.

Très vite, je me suis rendu compte que Pampa ne fuyait pas au bruit de la tondeuse (en l'occurrence, mon petit rasoir-épilateur pour femme...), mais elle se crispait totalement et "fermait les écoutilles". Recroquevillée sur elle-même, elle n'entend et ne comprend plus rien. Le bon vieux réflexe clicker est donc tout de suite remonté et voici la vidéo de sa tonte.

En fait, je parle de clicker, mais l'opération aurait aussi bien pu se faire "à la voix", en marquant simplement mon contentement par un "oui" (ou yes ou good, ou ce que vous voulez) suivi d'une friandise. Le clicker a surtout un avantage ici : Pampa le connaît et l'a associé à quelque chose de 100 % positif.

Travail préparatoire, vérifier à quel point elle stresse. Comme je l'ai précisé, elle ne cherche pas à fuire, mais alors qu'elle comprend et exécute bien l'ordre "dodo" (mets-toi sur le dos) sans la tondeuse, ça bloque dès que je mets la tondeuse en marche. Alors voici la démarche que j'ai suivie :

1- Je clique simplement au bruit de la tondeuse, Pampa est dans la position qu'elle veut.

2- Pampa est couchée, je clique au bruit de la tondeuse sous sa cuisse (je place la récompense de manière à ce que Pampa se couche sur le dos pour l'avoir, pour qu'elle intègre que c'est cette position qui est sympathique)

3- Je clique quand je pose la tondeuse sur son ventre 1 à 2 secondes

4- Je clique de moins en moins souvent

5- Pampa est totalement décontractée, "abandonnée", je peux bien espacer les récompenses.

Lien direct : http://www.youtube.com/watch?v=d6Hm_K3vw-g&feature=share&list=UUWeNLfU1sXEB5C2onCDPbng

 

Le tout m'a pris à peine plus de temps que si j'avais tondu directement, et beaucoup moins que si j'avais dû me battre contre elle. Et la légère perte de temps n'est rien quand on pense au capital confiance que j'aurais pu perdre sur une opération comme celle-là... Epargner un stress inutile à son chien, ça n'a pas de prix !

L'idéal serait que les vétérinaires et les ASV soient mieux formés à la désensibilisation de l'animal, car beaucoup nous regardent encore comme des extra-terrestres ou des mamies gaga lorsque l'on arrive dans leur cabinets avec des friandises, voire des bouts de saucisse ou de lardon. Et parmi ceux qui ne sont pas contre les friandises, beaucoup les utilisent mal (ils les donnent "en récompense" tout à la fin de l'opération, quand le chien est déjà totalement flippé et n'apprécie plus rien, au lieu de s'en servir de déstressant en cours d'examen). Allez, les vétos, je sais que de plus en plus d'entre vous adhèrent maintenant à ces méthodes. Plus qu'un petit coup de pouce à certains confrères et on y est !

Merci aux vétos et étudiants qui m'ont laissée utiliser mes méthodes d'extra-terrestre et ont respecté la sensibilité de Pampa, merci aux vétos de VetAgro Sup de si bien s'occuper de ma Jojo, merci à mon véto de tous les jours d'être si humain.

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans conseils, Education / Dressage, La vie de nos chiens, Non classé
10 commentaires pour “Désensibilisation en vue de soins vétérinaires
  1. P. dit :

    Je confirme, c’est tellement plus pratique…
    J’habitue tous mes chiots aux manipulations « orientées » et c’est tellement pratique… que j’explique à mes clients, lorsqu’ils viennent avec un chiot/un nouvel adopté, lors de la première consultation, comment habituer leur nouveau compagnon en dehors du contexte de stress/et surtout douleur…
    Du coup, combiné avec les avantages de l’exercice à domicile, ce n’est quasi jamais le rodéo pour soigner (sauf grosse douleur, mais là tranquilisation) et juste une barre à macher à la fin… en général la fois d’après c’est squattage de sac par les toutous…
    Mais clairement une pratique a développer, et ça m’intéresserait d’approfondir, car des chiens stressés j’y ai été confrontée lorsque j’étais « sédentaires » et même si je n’en n’ai pas encore eu à domicile, j’en aurait forcément des cas qui passent moins bien…

  2. Charline dit :

    Magnifique article. J’en apprends de plus en plus avec toi Yannick. Ca m’aide pour ma Loulou craintive…

  3. Félicitations Yannick!!!

    A mon tour de vous fais part de mon expérience de vétérinaire:

    Bien que convaincue de l’intérêt et de l’efficacité des friandises en cours ou au début de l’acte vétérinaire, pas facile sur tous les chiens, surtout lorsque ceux-ci côtoient cette « sale espèce » (je nomme ici « le Veterinarius barbarius ») depuis des années en entrant la queue entre les jambes!!!
    Je suis également fortement preneuse et intéressée par vos conseils pour réussir à améliorer nos relations avec ces mêmes chien. Mais attention Yannick, nous ne disposons que de très peu de temps pour cela au cours d’un acte unique…
    Avec les jeunes chiots que l’on prend dès les premières visites, cela me parait simple… pour les autres traumatisés, je crois avoir besoin d’aide lol
    Je confirme donc, un stage et pas que dans les écoles véto serait donc extra enrichissant !!!
    On en reparle de vive voix…. d’autant que dans mon cas, je pratique des soins de rééducation fonctionnelle, qui sont donnés souvent à répétition et sur des animaux algiques avec qui la relation de confiance est donc primordiale pour progresser!
    A bientôt,
    Dr Valérie GUIGARDET

  4. Eric dit :

    Ca y est : « Click bonbon » est commandé !…
    On a trés envie de decouvrir cette approche … dont on comprends mieux le principe ….
    Restent ils des places au stage du 24/02 ?
    A suivre sur la boite mail.
    Merci pour toutes ces portes que tu nous ouvrent !

  5. Yannick Yannick dit :

    REPONSE:Justement, le clicker est « l’anti-robotisation ». C’est l’idéal pour apprendre au chien à réfléchir et à prendre des initiatives. Attention, il est assez difficile de s’y mettre tout seul… Comme livre, je peux vous proposer « click bonbon », qui date un peu, mais qui reste un must… A bientôt !

  6. camille dit :

    Comme elle a de la chance cette Pampa de t’avoir comme maîtresse !

  7. Eric dit :

    Merci beaucoup, Yannick, pour cette vidéo qui nous permet de bien partager avec nous tous ta grande experience et… tes qualités pédagogiques. Tout parait si facile !…
    Et justement, avant de regarder ton article, on avait l’intention d’essayer le clicker avec Ginga pour peaufiner quelques acquisitions… Nous etions plutot reservés à l’egard de cet instrument, pour ne pas « robotiser le chien » et lui laisser ses initiatives de chien … mais plus on avance dans l’education de Ginga et dans la decouverte de son comportement, plus on se dit que cela pourait etre utile sans etre « toxique »…
    Vue la distance qui nous separe de Lyon, quel livre nous conseille tu pour decouvrir et debuter la methode ? Dommage que tu ne fasses pas un DVD !!…
    Merci encore pour tout

  8. Yannick Yannick dit :

    Merci, Lola ! Oui, la fameuse croquette insipide en fin de séance, c’est mythique… Je t’en prie, installe-toi sur Lyon :) !

  9. Lola dit :

    Je me sens tellement concernée par cet article!! Difficile pendant les stages vétos de voir le vétérinaire à la fin d’une contention musclée donner une pauvre friandise light (et donc dégueulasse) au chien tellement stressé qu’il ne la prendra même pas!( parce que donner une petite friandise plus appétente et forcement plus grasse ça ne fais pas trop véto!) au lieu de prendre un peu de temps avec le chien plutôt que de passer tout de suite à l’acte vétérinaire! mais moi plus tard je pense que je prendrais le temps! ça serait tellement un plaisir de voir des chiens contents de venir chez le vétérinaire!!

  10. Aline Latreiche dit :

    Félicitations.
    Bravo pour cette vidéo, très bonne présentation et bonnes explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous !

Yannick Thoulon / 06 99 99 46 24
Directrice de Canissimo.
Sport, loisirs et stages

Fabien Drugeon / 06 50 64 50 30

Contactez-nous par mail

Retrouvez nous également sur notre terrain d'éducation

En direct du blog

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Cela fait longtemps que ce sujet me passionne, mais plusieurs expériences récentes et la rencontre a[...]