assis, couché, fais le beau… Ou pas ? La généralisation dans l’apprentissage canin

Voici une phrase que l'on entend souvent dans la bouche de maîtres excédés qui tentent désespérément de faire faire un tour à leur chien : "Mais il sait très bien le faire dans mon salon !" ou un variante "mais il le faisait très bien hier !"

C'est pratique d'apprendre quelque chose à un chien bien au chaud dans son salon. En plus, l'environnement lui est familier et il n'y a pas de stimulations extérieures. Il a donc 100% (ou presque !) de son cerveau disponible pour travailler, réfléchir et s'amuser avec nous. Le salon, la cuisine, c'est l'environnement idéal pour un début d'apprentissage ! Ca évite que le chien passe en mode surmenage et le maître en mode "pétage de plombs".

IMG_0620 - Copie-001

Le seul hic, c'est que l'on croit souvent que si le chien sait parfaitement faire ce qu'on lui demande dans le salon, il saura le faire partout. Que nenni !

Primo, le chien généralise très peu les apprentissages (pas Primo le Chien, Primo VIRGULE le chien. J'adore les subtilités de la langue française. Sans virgule, c'est le chien qui s'appelle Primo ; avec virgule, c'est tout autre chose. Bref...). Il généralise assez mal, donc, quel que soit son nom. Il suffit qu'une donnée soit changée pour qu'il ait du mal à reproduire ce qu'il faisait pourtant très bien la veille.
"J'ai compris, quand la dame dit gentiment un mot bizarre qui finit par i, qu'elle est devant moi et que derrière moi il y a la cuisine, elle me demande en fait de poser mes fesses par terre ! Mais maintenant, on est dans la rue, elle est a côté de moi, et elle dit un mot bizarre finissant par "i" d'un ton énervé. Euh, je sais pas trop ce que ça veut dire !"

Le chien ne va pas s'attacher seulement au mot, mais aussi au contexte et à notre posture. En réalité, il ne s'attachera pas au mot lui-même avant des dizaines, voire plus probablement des centaines de répétitions. Et on ne peut pas estimer qu'un chien connaît un code (j'aime moyennement le mot "ordre") tant que ce code est lié à un contexte, à une posture, à une intonation... Bref, avant de pouvoir dire que le chien sait faire "assis", "roule" ou "twist", il se passe un bon bout de temps !

Alors, les chiens sont-ils vraiment bêtes ? Je ne dirais pas ça...

Pampa lit

Imaginez.
Vous êtes en Lettonie, dans une petite salle étroite. On vous dit "likt rokas uz galvas". Vous êtes tenté de répondre "à vos souhaits". On vous prend les mains, on les met sur votre tête, et on vous sourit. Quand vous enlevez vos mains, on les remet sur votre tête, on vous sourit on vous parle gentiment. Bon, vous comprenez vaguement qu'on vous demande de mettre les mains sur la tête. Pourquoi, vous ne savez pas, mais bon. Admettons. Ce doit être une coutume lettone. (Petite parenthèse. Souvenez-vous toujours que le chien non plus ne sait pas pourquoi on lui demande de faire un truc, même si pour nous, ça paraît logique.)
Deux jours après, vous marchez dans la rue. Quelqu'un à l'autre bout de la rue vous crie "likt rokas uz galvas". Si vous avez retenu cette phrase entendue une seule fois deux jours avant dans un autre contexte, avec un autre accent, et que vous comprenez qu'il faut mettre les mains sur la tête, je vous paye une bouteille de champagne ! Alors que si vous étiez revenu dans cette petite pièce étroite, avec la même personne en face de vous qui vous dit la même phrase, le contexte vous aurait rappelé la situation de l'avant-veille, et vous auriez mis les mains sur la tête. Il faudra qu'on vous répète un certain nombre de fois la phrase pour que vous la compreniez dans tous les contextes, avec des accents différents.
C'est la même chose pour le chien, qui n'est pas si bête, finalement ! Il ne communique simplement pas de la même façon que nous. Non seulement il ne parle pas notre langue, mais en plus il n'est pas axé d'emblée sur la communication verbale et doit s'habituer à notre oralité, alors qu'il préférerait se raccrocher à nos postures.

Secondo, le chien est facilement perturbé par son environnement, débordé par ses émotions, et les stimulation extérieures ne l'aident pas à se concentrer.
Imaginez, vous avez finalement appris cette phrase lettone (je viens d'apprendre que l'adjectif lettonne peut s'écrire avec un ou deux "n". Dingue, non ?). Vous êtes au parc Astérix, sur le Goût du Rix (un grand huit vertigineux avec des loopings, si ma mémoire est bonne). Vous êtes accrochés à votre barre de sécurité, grisé par la vitesse et les émotions. Votre voisin letton, qui va tous les jours au parc Asterix (oui, je sais, bizarre pour un Letton) et est un peu blasé, vous crie "likt rokas uz galvas !". Il y a de fortes chances pour que vous ne compreniez pas, non ? Voire que vous ne l'écoutiez pas. Voire même que vous lui criez "ta gu....!". Et si par miracle vous comprenez, la situation ne vous paraîtra sans doute pas assez stable et sûre pour vous exécuter (ce qui peut être le cas quand on demande à un chien de faire le beau sur une table basse ou sur un plot par rapport à faire le beau au sol, par exemple  ou quand on lui demande de se coucher alors qu'il y a un chien inconnu qui arrive droit vers lui). Merci à Kang Lee pour cette photo avec Pampa, Yéti et ses super petits bostons terriers !

IMG_1676 Moralité, avant de conclure qu'un chien a compris un code (que ce soit, assis, viens, au pied, attends, fais le beau, roule, twist, slalom, tunnel, saute, apporte, monte etc etc), enseignez-lui que ce code vaut dans tous les contextes, et avec toutes les stimulations. Il sait le faire dans le salon ? Très bien, c'est un bon début ! Maintenant faites-le dans le salon mais avec les enfants qui courent autour. Puis dans votre hall d'entrée. Dans votre jardin. Dans la rue. Dans la forêt. A côté d'un pré de chevaux. Sur le marché. N'oubliez pas de rester très progressif et d'avancer pas à pas. Faites les choses dans l'ordre ; si vous commencez par lui apprendre quelque chose au milieu de la place du marché ou en présence d'autres chiens, c'est bien plus difficile et vous risquez de courir à l'échec (c'est d'ailleurs pour ça qu'on préconise toujours de prendre des cours particuliers avant les cours collectifs).

Enfin, si vous souhaitez que ce code soit uniquement verbal et valable quelle que soit votre posture, il faudra aussi le lui apprendre en prenant différentes positions : vous êtes assis, couché, dos tourné, il est devant vous, à votre pied droit, à votre pied gauche...   A chaque fois, pour le chien, c'est quasiment un nouvel apprentissage. Et ce n'est qu'une fois que vous avez fait tous les contextes et toutes les postures imaginables que vous pourrez dire que votre chien connaît un code. Ce qui nécessite parfois des centaines de répétitions, et une bonne dose de patience de votre part !

Mais ce n'est pas grave, on a le temps, non ?

Publié dans conseils, Education / Dressage
4 commentaires pour “assis, couché, fais le beau… Ou pas ? La généralisation dans l’apprentissage canin
  1. Mlle Croquant dit :

    A la recherche d’info sur le médical-training je suis tombée sur votre site, et je prends un réel plaisir à parcourir les articles. C’est expliqué simplement, clairement et cela est très agréable et motivant. Ici, l’exemple du Letton est juste parfait!!
    Bravo et merci pour ce travail!

  2. Exactement ce que je tente d’expliquer à nos adhérents ici !
    100% de réussite à la maison, c’est 50 au dehors, et c’est justement là qu’on doit ne jamais s’énerver et aider notre ami à tendre vers les 100%, en extérieur !

  3. Merci de verbaliser logiquement 😉

  4. Je souhaitais juste prendre le temps de vous remercier pour cet article. Je m’intéresse beaucoup au comportement canin et vous avez éclairé ma lanterne sur certains points. Alors un grand MERCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous !

Yannick Thoulon / 06 99 99 46 24
Directrice de Canissimo.
Sport, loisirs et stages

Fabien Drugeon / 06 50 64 50 30

Contactez-nous par mail

Retrouvez nous également sur notre terrain d'éducation

En direct du blog

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Cela fait longtemps que ce sujet me passionne, mais plusieurs expériences récentes et la rencontre a[...]