Apprendre des tours à son chien : utile ou futile ?

Tiens, ça fait longtemps que je ne suis pas revenue sur le sujet des « tricks », ces petits tours ludiques que l’on apprend au chien et qui ne « servent à rien » (vraiment ?). Vous savez, ceux qui font dire à pas mal de gens « moi, je ne veux pas d’un chien de cirque ! », ou « mais laissez-le être un chien, le pauvre » (l’un empêche-t-il l’autre ?), ou encore « ben bien sûr, avec une croquette, le mien aussi il pourrait » (ah ouais ?! Vas-y, je te donne une croquette, t’as 2 minutes pour faire faire des déplacements latéraux à ton bichon/cocker/berger allemand/beagle/berger australien qui est en train de s’étrangler au bout de sa laisse à enrouleur parce qu’il a vu un autre chien à 200 mètres…).

Utah, Yopp, Yéti et Spliff font l'ourson Utah, Yopp, Yéti et Spliff font l'ourson

Bref, sujet sensible que celui des tricks. Vous l’aurez compris, je suis à 100 % pour qu’on apprenne des choses à son chien (et à 100 % pour qu’on le laisse aussi être un chien. Un enfant peut apprendre à lire ou à sauter à la corde tout en ayant une vie épanouie d’enfant). Car apprendre des choses, même qui « ne servent à rien » , ça sert à beaucoup de choses. Ca stimule le chien intellectuellement et physiquement, ça améliore la relation avec le maître (si ces tours sont appris dans le respect psychologique de l’animal), ça renforce la confiance du chien en lui (et peut donc diminuer son stress). Bref, c’est bien loin d’être du cirque !

Et pourtant, parfois, les tricks, ça me gonfle... Régulièrement, des gens qui ont un chien qui tire dans tous les sens en laisse et ne revient absolument pas au rappel, s’arrêtent en me voyant faire du frisbee ou de l’obé rythmée dans un parc, et me demandent comme ils peuvent apprendre à leur chien à donner la patte/monter sur leur dos/attraper un frisbee. Ou des clients, avec un chiot de 4 mois, qui baillent quand on leur explique comment apprendre au chien à aller à sa place, et nous interrompent pour savoir comment ils peuvent lui apprendre à faire le beau. Nan mais vous êtes sérieux ? Je vais vous donner une super idée d'un super truc à apprendre à votre chien, et qui peut être très rigolo : quand vous dites « viens », il vient, et vous donnez une croquette. C’est pas trop cool, comme trick, ça ? Ok, je m’emporte...
Blague à part, dans un sens, ça ferait beaucoup de bien à ces maîtres et à ces chiens de se motiver pour apprendre à faire quelque chose ensemble, que ce soit donne la patte ou reviens. Et ça serait peut-être un excellent levier pour un premier pas dans le monde magique de l’apprentissage. C’est vrai. Mais ce que je trouve dommage, c’est qu’il y ait une telle frontière dans la tête de beaucoup de gens entre les trucs cool, ceux qu’on peut montrer aux autres, ceux qu’on a envie d’apprendre au chien, et les trucs de la vie de tous les jours, bien moins funky, comme le rappel, l’attention, l’auto-contrôle. Et pourtant, si on appelle les uns des tricks et les autres de l’obéissance, les deux sont exactement la même chose : un apprentissage. Et les deux devraient être aussi passionnants pour le maître (et pour le chien !).

Bref, si je vous dis tout ça, c’est que parfois, on me demande de montrer des tours que savent faire mes chiens. Alors avec Yéti, je peux vaguement montrer quelques trucs, et encore... Mais avec Yopp, sorti de fais l’ourson, twist, donne la patte, monte sur mon dos, monte sur mes pieds, y a pas grand-chose. Pas grand-chose qui soit spectaculaire, en tous cas (à part monte sur mes pieds). Et je vois la déception dans les yeux des gens. "On pensait qu'ils savaient faire plein de chose". Mais ils savent faire plein de choses ! Seulement, avec un jeune chien, surtout quand il fait de l’agility et du frisbee, qu’il touche un peu à l’obé rythmée, aux jeux de flair et aux hoopers, qu’il est chien visiteur et qu’il doit aussi penser à être un bon chien de compagnie (donc à savoir aussi rester calme et relax) et à vivre sa vie de chien en sécurité (sans courser les chats à travers toute la ville ou se perdre dans la forêt), on a bien d’autres choses à apprendre que des tricks. Et ces « tours »-là sont tout aussi passionnants, et sans doute plus utiles dans la vie de tous les jours. Mais quels tours, me direz-vous ?

Voici des exemples concrets. Mes chiens savent donner chaque patte, y compris les pattes arrière. Non pas parce que c’est cool, mais parce que ça développe la conscience qu’ils ont d’eux-même, leur équilibre et que je m’en sers comme exercice de musculation. Et accessoirement, je peux le réutiliser en obé rythmée (ici dans une chorégraphie où elle fait semblant de faire pipi sur le guéridon)

Yéti fait semblant de faire pipi sur le guéridon

Yéti fait semblant de faire pipi sur le guéridon

Mes chiens savent me sauter dans les bras, parce que c’est quasi incontournable en frisbee, mais aussi et surtout parce que ça renforce la confiance qu’ils ont en moi.

Mes chiens savent poser le menton sur ou dans quelque chose (ma main, un pot de fleur, une table…). Certes, c’est mignon, mais c’est surtout utile pour les soins vétérinaires, apprendre à apprécier une muselière, etc.

Mes chiens savent toucher une cible, parce que, outre les possibilités ludiques que ça ouvre (fermer une porte, marquer une zone en agility, partir se « cacher » dans une choré d’obé rythmée, etc) , ça permet de leur apprendre à partir à distance de moi tout en restant connecté, à aller à leur place quand quelqu’un entre chez moi.

Mes chiens savent me regarder (pas spectaculaire), se concentrer (pas photogénique),marcher au pied (bof), rester sur le trottoir coûte que coûte (bâillement), revenir au rappel (mouais), ne pas toucher un truc par terre (t’as rien d’autre ?), monter sur toutes les surfaces du monde (ah c’est déjà mieux), attraper/apporter/donner un objet (ouais, mon labrador aussi !), tirer sur des trucs, pousser des trucs, toucher avec le nez ou la patte (super…).

Yopp et Yéti attendent l'autorisation de traverser

Yopp et Yéti attendent l'autorisation de traverser

Tout ça, pour moi, a une utilité. Je dis bien pour moi et pour le projet de vie que j’ai avec mes chiens. Pour d’autres, d’autres tours/tricks/apprentissages se révéleront plus utiles. A chacun de choisir, mais de bien choisir ce qu’il apprendra à son chien !

En résumé (mais ceci n'est que mon point de vue), si vous avez un jeune chien, ou si vous venez d’adopter un chien, je ne peux que vous encourager à le stimuler en lui apprenant plein de choses. Mais avant de vous lancer dans n’importe quoi, réfléchissez. Peut-être que certains apprentissages vous seront plus utiles que d’autres. Vous avez 15 ans pour apprendre des choses « farfelues» à votre chien, et si vous ne voulez pas vous retrouver avec un chien de 6 ans qui sait faire une tonne de tours mais ne peut pas être lâché en forêt, peut-être est-il temps de vous poser et de faire un plan. Un jour, Yopp saura peut-être marcher en croisant les pattes, ou mettre sa patte sur son nez « comme s’il avait honte ». Et je serai plus que ravie d’avoir encore quelque chose à lui apprendre quand il aura 9 ans, même si ça n’a aucune utilité dans la vie. Il nous reste encore 12 ou 13 bonnes années pour apprendre des tricks « inutiles » ! En attendant, je préfère lui apprendre des choses qui nous sont précieuses dans notre vie de tous les jours (notre vie à nous. Dans votre vie, vous aurez sans doutes d'autres besoins/envies).

Tagués avec : , ,
Publié dans conseils, Education / Dressage, Non classé
5 commentaires pour “Apprendre des tours à son chien : utile ou futile ?
  1. Yannick Yannick dit :

    [Réponse] ça fait vraiment plaisir de lire ça ! Vous faites un beau duo toutes les deux !

  2. claire dit :

    J’adoooore tes éditos! J’aime cet état d’esprit avec les chiens.
    Je te lis, je réfléchis et j’essaie des trucs. Je me plante, je recommence … c’est vraiment intéressant et je vois combien cela aide ma chienne à être bien dans ses baskets. Je vois bien que plus je la « cadre » avec toute la bienveillance qu’il faut, plus elle « répond » avec plaisir. C’est hyper agréable de sentir qu’on se fait de plus en plus confiance ma chienne et moi. C’est un sentiment partagé de joie et de liberté. … Et on ne fait que commencer !

  3. Yannick Yannick dit :

    [réponse] Bonjour, je n’ai pas de « trucs » contre la prédation, car c’est quelque chose de très profond. On peut bien sûr le travailler, et finir par laisser son chien en liberté, au moins une partie des balades, mais il faudrait le travailler sérieusement et très progressivement avec un éducateur canin qualifié.

  4. MOREAU dit :

    Je pratique l’agility ,j’ai adoptè il y a 5 mois un jeune podenco andalou de 1 an actuellement(sauvetage d’espagne)il apprend très bien plein de tricks qui seront utile a l’agility mais ètant TRES chasseur(chien des galgueros espagnol pour la chasse aux lapins) je ne peux oter la laisse en promenade.Il tracte,il hurle ,il ne m’entend plus dès qu’il sent le moindre gibier.J’aimerais connaitre les trucs pour arriver a le laisser courir en sècuritè.merci

  5. Sylviane dit :

    Voilà ! Tout est dit…bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous !

Yannick Thoulon / 06 99 99 46 24
Directrice de Canissimo.
Sport, loisirs et stages

Fabien Drugeon / 06 50 64 50 30

Contactez-nous par mail

Retrouvez nous également sur notre terrain d'éducation

En direct du blog

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Cela fait longtemps que ce sujet me passionne, mais plusieurs expériences récentes et la rencontre a[...]