Adopter un chien adulte

C’est la saison des abandons. Et si on en faisait la saison des adoptions ?

Je rappelle que ma chienne a été adoptée à la SPA de Gennevilliers (la plus grande d'Europe, mais pas la plus moderne !) à l’âge d’un an et demi. Je vis et travaille avec elle. Elle est
parfaitement sociable et n’a absolument aucune « séquelles » de son passage en SPA. J’ai été formée par Alain Lambert, éducateur canin qui n’a lui aussi que des chiens bâtards (des
Grigris) adoptés adultes en refuge. Toute son équipe d’éducateurs a suivi le mouvement et vit et travaille avec des chiens issus de la SPA.

Ma Pampa, pour ceux qui ne la connaîtraient pas

Voici une petite liste des idées reçus sur l'adoption des chiens. J'espère que cela convraincra certains d'entre vous de vous tourner vers des refuges pour trouver votre nouveau compagnon.

Les chiens abandonnés ont été maltraités

Très souvent, c’est faux. Les cas de chiens maltraités existent, mais ils sont très rares. Il est facile, lorsqu’on adopte un chien adulte et qu’on ne
s’en sort pas (tout simplement parce qu’on s’y prend mal) de dire que le chien a sûrement été maltraité ! On voit tous les jours des chiots ou jeunes chiens achetés à 2 mois dans de bons
élevages qui sont très craintifs, parce qu’élevés à la campagne dans un cocon, hors de toute stimulation visuelle et auditive. Si ces chiens viennent à être abandonnés, on aura tendance à dire
que leur peur vient d’une maltraitance. C’est commode, mais c’est la plupart du temps faux.

Il y a toutes sortes de raisons à l’abandon. Souvent, le chien n’y est vraiment pour rien. On n’en veut plus parcequ’il perd ses poils, qu'il est devenu sourd ou aveugle, qu'il est trop gros ou
trop vieux, qu'il a pissé sur la jante de la voiture toute neuve (véridique !)… Il peut encore avoir appartenu à une personne décédée ou malade, à un SDF obligé de rentrer en foyer, à un
couple qui a divorcé… Il peut être trop ou pas assez dynamique pour ses maîtres, ou ne pas correspondre aux nouvelles conditions de vie après un déménagement ou une séparation…

Les chiens des refuges sont des chiens à problème

Pas plus que les autres. Les chiens des refuges sont des chiens normaux, qui viennent souvent d’élevages. Comme tout chien normal, s’ils sont mal
éduqués, ils peuvent développer des problèmes de comportement (aboiements, grognements, destruction…) qui peuvent être résolus assez rapidement avec une bonne éducation. Un cadre, de la
stabilité, des sorties, une bonne sociabilisation, et tout rentre dans l’ordre !

Un chien adulte aura plus de mal à s’attacher à son maître.

Faux ! Un chien adulte s’attache très vite à la personne qui s’occupe de lui et l’encadre. En trois jours, ça peut être fait.

Un chien adulte est plus difficile à éduquer

Faux ! Les chiens apprennent à tout âge. Adultes, ils ont la maturité physique et intellectuelle pour comprendre toute suite les nouvelles règles
de vie qu’on leur propose. Pour un chiot de 3 mois, par exemple, il est difficile de marcher au pied, puisqu’il n’est pas encore bien coordonné et se laisse facilement distraire. De même, il
n’est pas évident pour lui d’apprendre à être propre, puisqu’il n’a pas encore tout à fait la maîtrise de ses sphincters. A 4 ans, ces problèmes ne se posent plus.

Autre avantage : en adoptant un chien adulte, on saute la période pénible de l’apprentissage de la propreté, ainsi que la phase d’adolescence, toujours difficile.

Un chien adopté dans un refuge reste traumatisé par l’abandon et aura peur de rester seul.

Faux ! La bonne excuse ! Le chien vit dans le présent. Si la période où il est dans sa cage n’est
sûrement pas une partie de plaisir, une fois qu’il en est sorti, il n’y pense plus. Beaucoup de chiens connaissent une phase durant laquelle ils ont du mal à rester seuls, et le fait qu'ils
proviennent ou non de refuge n'y change rien. Encore une fois, c’est une bonne excuse que se trouvent souvent les maîtres. Ce problème peut être solutionné comme les autres, en offrant au chien
un mode de vie adapté et de cadre rigoureux. Un chien bien cadré stresse moins et donc détruit moins, et cela n’a rien à voir avec le fait d’avoir vécu en cage ou non.

En adoptant un chien dans un refuge, on prend un risque, car on ne connaît pas son passé

Pour moi, on prend moins de risque on adoptant un chien adulte dont on peut connaître le caractère qu'un chiot, dont on ne sait pas comment il va évoluer à
l'adolescence.

Souvent, le passé du chien est connu. Et s’il est inconnu, finalement, peu importe, car ce qui compte, pour le chien, c’est le moment présent. On ne l’aidera pas en s’apitoyant sur son sort sous
prétexte qu’il a peut-être été « traumatisé ». On lui offre un nouveau départ, et c’est ça qui compte.

Un chien adopté en refuge nous est reconnaissant

Faux, n'en déplaise aux bonnes âmes ! Pour les mêmes raisons qu’au dessus. Il vit dans le présent et n’a pas la manie humaine de toujours se référer au
passé. Il ne sera ni plus ni moins attaché à nous qu’un autre chien. Quand un chien issu d’un refuge est très indépendant, on dit que c’est parce qu’il a vécu en cage et qu’il a pris l’habitude
de ne pas s’attacher à un humain. Quand il est très dépendant, on dit que c’est parce qu’il a vécu en cage et qu’il se rattache au premier humain qu’il voit.

Eh bien moi je dis que c’est juste sa nature qui fait ça, et que cage ou pas, il aurait le même comportement.

Dans les refuges, on ne trouve que des bâtards

Faux ! A Gennevilliers, comme dans les autres refuges, il y a environ 40 % de chiens de race inscrits au lof. On a même vu passer des chiens assez
rares : fila brasilero, loup de Sarloos, chien nu du Pérou, sharplanina… On y voit aussi des chiens très demandés comme les labradors, jack russels, dalmatiens, bergers australiens, cockers…

Les bâtards sont plus intelligents que les autres.

Faux ! On aimerait bien, hein ? Ca nous rassurerait, hein ? He ben non ! Chaque chien a sa propre intelligence. Le fait d’appartenir ou non a une
race ne joue en rien sur l’intellect. La seule qualité particulière que l’on peut reconnaître aux bâtards, c’est qu’on est sûrs qu’ils ne souffrent pas de consanguinité

Dans les refuges, on ne trouve que des gros chiens

Faux ! On trouve beaucoup de petits chiens, mais il est vrai que les petits chiens ont tendance à être adoptés plus vite que les gros. Il y a donc
plus de roulement et lorsqu’on repère un petit chien qui nous convient, on a intérêt à être rapide, car il risque bien de nous filer sous le nez.

Quelques conseils :

- Ne vous fiez pas au comportement du chien en cage. Un chien qui est depuis longtemps dans son box peut le garder et paraître très
féroce, mais être une bonne pâte à l'extérieur. A l'inverse, un chien peut être timide dans sa cage et très exubérant à l'extérieur. Moralité : demandez toujours à voir le chien en dehors de sa
cage.

- Si vous avez un autre chien, demandez à pouvoir les mettre en contact afin de voir si ça colle.

- Un chien qui est resté longtemps au box pourra être très fou-fou une fois sorti et tirer comme un malade. Ca ne veut pas dire que vous ne pourrez pas l'éduquer à la marche en
laisse.

- Ne craquez pas sur un physique ou sur une histoire, mais sur une personnalité. Plus le chien a le port de tête et de queue hauts,
plus il a du caractère. Cela ne veut absolument pas dire qu'il sera agressif, mais un chien à la queue en panache sera peut-être moins docile qu'un autre, à la queue horizontale. Pensez-y si c'est
votre premier chien. Demandez toujours au personnel du refuge de vous parler du tempérament du loulou.

Publié dans Adoptions Chiens
12 commentaires pour “Adopter un chien adulte
  1. Yannick Yannick dit :

    Bonjour, il est très difficile de répondre comme ça par l’intermédiaire d’un blog. mon conseil numéro un serait de prendre une caméra et de filmer pour savoir s’il continue à aboyer, mon conseil numéro deux de s’adresser à un éducateur canin. Car si je vous donne des conseils comme ça sans connaître la situation ni le chien, je risque de tomber à côté de la plaque… Il y a 1000 choses à faire, et 1000 choses différentes en fonction de chaque situation. Vous pouvez déjà essayer de lui donner un kong farci avec de la viande et des croquettes pour associer votre départ à quelque chose de positif et limiter le stress. Mais s’il ne le mange pas ou si ça ne suffit pas, je vous recommande vivement de vous adresser à quelqu’un qui pourra voir la situation réeelle.

  2. Caroline dit :

    Bonjour, je viens d’adopter un chien de 4 ans à la SPA. Il est très gentil, docile et donne l’impression d’apprendre vite. Je travaille et je dois le laisser seule le matin, je rentre à midi, puis seul l’après-midi. Avant de partir au travail le matin, nous allons courir ensemble et je le sors encore le midi et le soir. J’essaie de faire des séances d’apprentissage régulièrement quelques minutes chaque jour. Seul bémol : lorsque je pars, je l’entends aboyer dans l’appartement. Il se calme ensuite mais devant partir, je ne sais pas s’il reprend ses aboiements… Que faire afin de limiter son stress au moment de mes départs ?

  3. Sylvie dit :

    Bonjour, il y a 1 an et 1/2, j’ai adopté un petit « batard » de lhassa apso à la SPA (âge estimé à 6 ans, car ramassé par la fourrière, donc passé inconnu). C’est, de loin, le chien le plus gentil, affectueux, drôle, que j’ai eu. Mes chiens précédents venaient tous de petits élevages familiaux car je ne pensais pas à la SPA, quelle andouille j’étais ! Je les ai tous adoré, mais celui-ci, il est vraiment spécial. Depuis le 1er jour : pas un seul pb de comportement, de propreté, ou de santé : le chien PARFAIT, quoi ! Je recommande vivement la SPA (ou les petits refuges indépendants) pour adopter un toutou : on est sûr de faire une bonne action, ils sont si nombreux derrière les barreaux…

  4. Yannick Yannick dit :

    [Réponse] Bonjour, tout d’abord bravo pour votre geste. Comme vous devez vous en douter, il m’est bien difficile de répondre à cette question dans un simple commentaire de blog. Je vous invite à m’envoyer un mail sur contact@canissimo.fr pour en discuter plus longuement, bien qu’à distance, ce soit compliqué. La meilleure solution serait de faire appel à un éducateur canin à votre domicile pour vous aider à trouver une solution d’adaptation pour tout le monde.

  5. Odilos dit :

    bonjour, j’envisage d’adopter une chienne qui a 6 ans et qui est à l’attache depuis presque toujours parce qu’elle courre et mord les volailles de la ferme. Comment faire pour la propreté parce qu’elle n’est pas habituée à se retenir, mes chiens dorment dans le salon, va-t-elle s’adaptée, ils ont une seule gamelle pour 2, ils n’ont de laisse ils restent toujours autour de nous. Cela fait beaucoup de changement pour elle !! je me pose toutes ces questions et bien d’autres. merci de vos conseils

  6. Yannick Yannick dit :

    Réponse : Il n’y a pas de soucis. Elle sera juste très contente de le revoir. Attendez quelques temps quand même (quelques semaines), que la chienne ait bien l’impression de faire partie de votre famille. Quand je prends des chiens en famille d’accueil, ils croient que je suis leur maîtresse, et quand ils sont adoptés, c’est un peu un déchirement. Mais quand je les revois quelques mois plus tard, ils sont ravis de me voir, mais sont attachés à leurs nouveaux maîtres. Donc pas de soucis !

  7. Maude dit :

    Bonjour,
    Notre petite famille s’apprête à adopter une chienne âgée de 9 ans.
    L’ancienne propriétaire veut venir la visiter parfois?
    Je ne suis pas contre, mais me questionne sur l’impact que cela peut avoir?
    Merci

  8. Yannick Yannick dit :

    Réponse : Bonjour, il faut absolument vous faire aider par une vraie personne qui pourra venir chez vous constater pourquoi vous avez peur de lui et comment vous pouvez faire pour améliorer la situation. Ce n’est malheureusement pas sur internet que vous pourrez trouver une réponse. Parlez-en tout d’abord à la SPA où vous l’avez pris. Si vous l’aimez quand même et voulez le garder, adressez-vous aussi à un éducateur, un club d’éducation, votre vétérinaire…

  9. Piloum dit :

    Bonjour je viens d adopter un chien a la spa il a presque 4 ans sur le coup ça allait mais finalement a la maison j ai peur de lui .comment ne pas lui monter ? Mais enfants rentrent demain j ai peur pour eux du coup

  10. Yannick Yannick dit :

    Bonjour, il m’est impossible de résoudre un problème de comportement sur un commentaire de blog. Je vous invite à m’envoyer un mail si vous êtes dans la région, ou à contacter un éducateur canin de votre secteur qui pourra vous aider.

  11. Bokobza Rachel dit :

    Je viens d’adopter un chien de 4 ans dans un refuge SPA il est adorable mais il est terrifié par tout les voitures les motos le moindre bruit le fait sursauter je ne sais pas quoi faire

  12. jaeg dit :

    Merci pour vos vidéos et vos conseils. J’ai testé le bon choix sur mon Pilou
    Jagd terrier d’un an que je viens d’adopter. Ça marche!!!
    Si les maîtres se renseignaient un minimum avant d’adopter il n’y aurait plus d’abandons. Bravo pour Pampa et Yéti, des exemples à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous !

Yannick Thoulon / 06 99 99 46 24
Directrice de Canissimo.
Sport, loisirs et stages

Fabien Drugeon / 06 50 64 50 30

Contactez-nous par mail

Retrouvez nous également sur notre terrain d'éducation

En direct du blog

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Créer une relation avec son chien : connexion et team-building

Cela fait longtemps que ce sujet me passionne, mais plusieurs expériences récentes et la rencontre a[...]